Kémia : recette des pommes de terre à l’harissa

kemia

Incontournable de la longue liste des Kemia que l’on déguste à l’apéritif, les pommes de terre à l’harissa ouvrent avec gourmandise l’appétit. Découvrez la recette de cette entrée pleine de peps.

D’où vient la Kémia ?

Le mot « Kemia » signifie « petite dose » en arabe. En arabe littéraire, on dit « El Kammiya », mot à l’origine du terme français « alchimie». La Kemia était une tradition en Algérie avant l’indépendance. A l’époque,  les propriétaires de cafés, pour garder leurs clients et les inciter à consommer, proposaient au moment de l’apéritif un assortiment de mises en bouche, de préférence épicées, pour que les clients commandent des boissons !  Passant des bars aux tables familiales, cette tradition est aujourd’hui toujours vivace. La Kémia, c’est l’équivalent des Tapas espagnoles, des Antipasti italiennes ou des Mezze libanais : une gourmande mise en bouche !

La recette des pommes de terre à l’harissa

Ingrédients :
– 4 pommes de terre (bindge) ;
– 1 cuillère à café de harissa (ou plus selon votre goût) ;
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive ;
– 1 cuillère à café de cumin en poudre ;
– 1 jus de citron ;
– sel, poivre.

Épluchez, lavez et coupez en gros dés les pommes de terre. Les mettre dans une marmitte, recouvrez d’eau et laissez bouillir à couvert pendant une demi-heure. Versez ensuite l’eau chaude, puis recouvrez d’eau froide. Dans un saladier, versez l’harissa, le citron, le sel, le poivre et le cumin et mélangez bien. Diluez le mélange avec un peu d’eau, puis ajouter un filet d’huile d’olive. Ajoutez les pommes de terre à cette sauce. Tout doucement, remuez avec une cuillère en évitant de casser les pommes de terre. Dégustez !
Guest, traiteur de tradition juive à Paris, propose toute une gamme de Kémia à déguster entre amis ou en famille : Méchouia, Mekbouba, navets crus, Torchi, piments forts, olives à la marocaine et bien sûr, pommes de terre à l’harissa !

 

Laisser un commentaire